Helpline Stopline

Comme leur nom l’indique, les logiciels malveillants sont créés dans le but de nuire à un ordinateur ou à un serveur. Bien souvent, le logiciel a été programmé pour endommager, chiffrer ou même supprimer des fichiers, avoir accès aux données personnelles ou envoyer des spams. En cas d’infection, un logiciel non autorisé est installé sur la machine de l’utilisateur à son insu, d’où il peut se propager à d’autres ordinateurs.

Tous publics

Il existe quelques règles fondamentales pour se protéger des logiciels malveillants. La règle la plus important est la suivante : vous êtes votre propre protection !

  • Cliquez malin : ne cliquez pas sur un lien au hasard ou sur une pièce jointe sans prêter attention à sa taille ou à l’extension du fichier. Les pièces jointes et les liens peuvent être infectés.
  • Maintenez vos appareils et logiciels à jour : les mises à jour du système d’exploitation de votre smartphone et les mises à jour des applications permettent de corriger les failles de sécurité du système et de protéger l’utilisateur de possibles désagréments.
  • Utilisez un logiciel antivirus :
    • PC : même si les systèmes d’exploitation proposent désormais un logiciel antivirus intégré, il est conseillé d’installer un antivirus supplémentaire.
    • Les smartphones et tablettes (iOS et Android) sont la plupart du temps équipé d’un scanner de logiciels malveillants. Ils analysent les applications avant qu’elles soient téléchargées depuis le Store. Apple verrouille complétement le système d’exploitation iOS, ce qui empêche les logiciels malveillants d’effectuer des changements sur l’appareil. Aucune application infectée n’est présente sur l’App Store, car elles sont vérifiées par Apple avant d’être publiées. Contrairement à iOS, il existe sur Android des malwares qui se cachent dans des applications téléchargeables depuis le Play Store. C’est pourquoi il est recommandé d’utiliser un bon antivirus pour protéger votre appareil Android.
  • Prudence lorsque vous utilisez des logiciels provenant de sites de torrent : les logiciels commercialisés ne contiennent pas de logiciels malveillants, ce qui n’est pas forcément le cas des logiciels provenant de sites de torrent, de bourses d’échanges ou d’autres sites douteux.
  • Effectuer régulièrement une copie de sauvegarde: En général, en cas d’infection de votre appareil par un virus, cheval de Troie ou autre malware, la seule solution dont vous disposez est la réinstallation complète du système. Pour éviter la perte de vos données, vous devez effectuer régulièrement une copie de sauvegarde.
    • Sur un disque dur externe, p.ex. relié via USB à l’ordinateur. Il est important de retirer le disque dur après la sauvegarde. En effet, en cas d’infection par un logiciel malveillant, le disque dur externe risque également d’être infecté.
    • Sur un service de sauvegarde dans le cloud. Pour sauvegarder et télécharger des données sur le cloud, il est nécessaire de disposer d’une connexion Internet rapide et stable. Vos données sont stockées sur un serveur étranger dont la disponibilité et la sécurité n’est pas toujours garantie. Toutefois, vous avez l’avantage de pouvoir accéder à vos données depuis différents appareils. Attention : les données sensibles doivent être chiffrées avant l’upload (Cryptomator peut vous y aider).

Les ransomwares ou logiciels de rançon sont des logiciels malveillants qui infectent votre système d’exploitation par différentes méthodes.

Actuellement, la méthode la plus courante est une pièce jointe infectée dans un e-mail que vous recevez.

  • Dès que la pièce jointe ou le lien est ouvert, le malware chiffre tous vos documents, peu importe si ceux-ci se trouvent sur votre ordinateur, sur un disque dur externe ou sur un périphérique en réseau. Le processus de chiffrement touche d’abord les fichiers que vous utilisez le moins souvent, pour que vous ne le remarquiez pas tout de suite. La durée de ce processus dépend de la quantité de données.
  • Dès que le chiffrement est terminé, votre ordinateur est bloqué et vous recevez un message qui vous indique la somme d’argent que vous devez payer pour récupérer vos données. Vous êtes prié de payer en bitcoins, une monnaie virtuelle qui permet d’effectuer la transaction anonymement.
  • Toutefois, même en payant la rançon, vous n’avez aucune garantie de récupérer vos données.

  • Déconnectez le système infecté du réseau. Si vous ouvrez un fichier infecté et que vous le remarquez tout de suite : déconnectez le système infecté du réseau. N’oubliez pas les connexions sans fil.
  • Analysez votre ordinateur à l’aide de votre logiciel antivirus. Si vous en avez toujours la possibilité, essayez de lancer une analyse de votre appareil avec votre logiciel antivirus pour supprimer les éventuels logiciels malveillants.
  • Ne payez pas ! et informez la police. Ne payez pas la somme demandée et n’essayez pas de contacter le pirate : en payant la rançon, vous soutenez la méthode d’extorsion des criminels, vous favorisez des pratiques illégales et vous encouragez les pirates à continuer leurs attaques. Vous devez plutôt signaler l’escroquerie à la police et porter plainte.
  • Conseils auprès de la BEE SECURE Helpline : si vous avez d’autres questions ou si vous avez besoin d’aide, contactez la BEE SECURE Helpline par téléphone au 8002 1234. Vous y trouverez des conseils gratuits, anonymes et confidentiels.

Les acteurs derrière BEE SECURE

Initiée par :

Logo partenaire

Opérée par :

Logo partenaire Logo partenaire

En partenariat avec :

Logo partenaire Logo partenaire Logo partenaire

Cofinancée par :

Logo partenaire