Les arnaques des cybercriminels sont bien rodées : de fausses boutiques en ligne, des appâts vers des logiciels malveillants sous forme de liens ou le début d’une supposée relation amoureuse. Les criminels utilisent des particularités humaines comme la curiosité, l’empathie ou l’appât du gain. Leur but est d’accéder à nos données et, grâce à elles, à notre argent.

Tous publics

Un grand nombre d’arnaques ont pour but de voler vos données pour vous soutirer de l’argent.

  • Shopping en ligne: les « fake shops » vendent des produits qu’ils ne possèdent pas du tout. Les utilisateurs sont attirés par les prix très bas, défiant toute concurrence. Les produits eux-mêmes peuvent être des faux. Après l’achat, votre compte est débité, mais vous n’avez aucune trace de votre commande. La boutique en ligne est injoignable pour des réclamations.

 

  • E-mails :
    • l’exemple le plus courant d’escroquerie par e-mail sont les e-mails de phishing qui ont pour but de dérober les données personnelles des utilisateurs (mots de passe, informations sur les cartes de crédit, etc.) .
    • Un autre type d’arnaque répandu sont les prétendus gains de loterie, héritages et autres offres qui sont trop belles pour être vraies. Dans le cadre d’offres comme celles-ci, il est souvent question de « frais de traitement » élevés et de frais supplémentaires. De l’argent que vous devez verser à l’avance et que vous ne reverrez probablement plus jamais.
    • Les e-mails peuvent également contenir des virus (logiciel de rançon, cheval de Troie, etc.) qui, à l’ouverture, chiffrent toutes les données de l’appareil. Pour récupérer ses données, l’utilisateur doit payer des frais (la plupart du temps en Bitcoin).

 

  • Les réseaux sociaux et les sites de rencontres abritent aussi des arnaqueurs. Ceux-ci cherchent des utilisateurs qu’ils peuvent facilement manipuler et dépouiller. La plupart du temps, les victimes sont des personnes qui ne voient pas (encore) clairement les mécanismes des réseaux sociaux et des sites de rencontres, ou des personnes qui ont déjà été victime par le passé de violences psychologiques ou physiques. Les arnaqueurs rendent leur histoire crédible avec un profil qui a l’air sérieux et essaient de se rendre indispensables dans la vie de leur victime. En règle générale, les arnaqueurs essaient soit de soutirer de l’argent, soit d’obtenir des papiers d’identité étrangers. L’extorsion peut par exemple s’accompagner de la menace de publier des photos/vidéos intimes que l’on aurait envoyées à cette personne.

  • Pour les achats en ligne, il est important de vérifier le sérieux du site marchand.
    • Recherchez sur Internet ce que d’autres utilisateurs pensent du site. Si vous trouvez essentiellement des avis négatifs ou pas d’avis du tout, achetez ailleurs. Les boutiques sérieuses sont généralement reconnaissables au logo « Trusted shops ».
    • Utilisez des moyens de paiement sécurisés lors de votre shopping en ligne : par carte de crédit, via des systèmes de paiement électroniques (Paypal, etc.) ou par facture et remboursement. Evitez les paiements par transferts d’argent liquide (Western Union, Moneygram, etc.).
  • Pour les e.mails
    • Évitez de partager par e-mail vos informations confidentielles (informations de connexion, mots de passe…).
    • N’ouvrez en aucun cas les pièces jointes inconnues, car elles peuvent contenir des virus ou des logiciels malveillants.
    • questionnez l’expéditeur ainsi que le contenu de l’e-mail. Lorsque vous recevez un e-mail, vous devez vous demander s’il est normal que vous receviez un e-mail de cet expéditeur et si le contenu de l’e-mail est conforme avec ce que vous attendez de la part de l’expéditeur (aussi bien au niveau du contenu que de la forme).
  • Sur les réseaux sociaux et sites de rencontres il faut toujours rester prudent lorsque l’on communique avec des personnes totalement inconnues.
    • Vérifiez le profil de l’inconnu(e). Il est utile de vérifier la photo de profil, car les arnaqueurs utilisent souvent de fausses images. Grâce aux recherches d’images inversées, vous pouvez voir si la photo provient d’un autre site ou si elle a déjà été utilisée plusieurs fois dans d’autres contextes.
    • Si vous avez des doutes, vous pouvez toujours demander à la personne pour communiquer avec elle par chat vidéo.
    • Si le profil est suspect, signalez-le aux responsables du site.

Si vous pensez être victime d’une arnaque ou d’une tentative d’arnaque, prenez contact, selon le type d’arnaques avec les structures suivantes :

  • BEE SECURE Helpline : si vous n’êtes pas sûr de la manière dont vous devez réagir, adressez-vous directement à la BEE SECURE Stopline au 8002 1234. Vous y trouverez des conseils confidentiels et gratuits.
  • SIX Payment Services (Europe) s.a., si votre carte de crédit a été utilisée pour une transaction, vous devez faire opposition. Au Luxembourg, il est utile de conserver le numéro +352 49 10 10. Vous pouvez appeler ce numéro 24h/24 pour bloquer votre carte de crédit ou éventuellement faire annuler une opération.
  • Les services de protection des consommateurs luxembourgeois et européen vous soutiennent de manière compétente si vous avez été victime d’une arnaque ou de pratiques commerciales déloyales. N’hésitez pas à visiter leurs sites web : ULC ou CEC Luxembourg.
  • La police : portez plainte et évitez à une autre personne de tomber dans le panneau

Dans tous les cas, il est important de conserver des preuves de l’arnaque. Des e-mails, copies, conversations, impression d’écran de profils, factures, justificatifs, etc. peuvent être utiles.

 

Les acteurs derrière BEE SECURE

Initiée par :

Logo partenaire

Opérée par :

Logo partenaire Logo partenaire

En partenariat avec :

Logo partenaire Logo partenaire Logo partenaire

Cofinancée par :

Logo partenaire