Le terme Hate Speech (ou discours haineux) désigne toute forme d’expression qui incite à une haine raciste, xénophobe, homophobe, religieuse, culturelle, sexiste ou discriminatoire. En résumé, nous appelons cette haine « misanthropie à l’égard de groupes » ou « incitation à la haine raciale ».

Tous publics

  • Ignorer : dans certains cas, ignorer est la meilleure réaction. Ainsi, les auteurs n’obtiennent pas la satisfaction de savoir que leur message a été entendu par quelqu’un.
  • Ne pas prendre les choses personnellement : les insultes ne sont pas dirigées contre vous personnellement, mais sont de pures projections.
  • Bloquer : vous avez le droit de bloquer l’auteur !
  • Le contre-discours : le contre-discours est la tentative de lutter activement contre le Hate Speech. De cette manière, vous montrez aux autres lecteurs que le Hate Speech n’est pas toléré ; aux auteurs que leur haine ne reste pas sans réponse et aux victimes qu’elles ne sont pas seules. Toutefois, il est important de ne pas oublier de se protéger soi-même et de veiller à sa propre sécurité.
  • Ne restez pas seul(e) : parlez de vos soucis, sentiments et peurs à une personne de confiance. Cherchez du soutien auprès de groupes ou réseaux qui sont passés par les mêmes épreuves que vous. Vous pouvez trouver une aide professionnelle, anonyme et confidentielle auprès de la BEE SECURE Helpline (8002-1234)
  • Signaler : la plupart des réseaux sociaux disposent de boutons qui permettent de signaler les contenus indésirables. Le Hate Speech peut être signalé en ligne et de manière anonyme sur la BEE SECURE Stopline.
  • Porter plainte : ce qui est punissable hors-ligne l’est aussi en ligne. L’important est de conserver les preuves sous forme d’impressions d’écran.

  • BEE SECURE Helpline : la Helpline offre la possibilité d’en parler par téléphone de manière anonyme et confidentielle. De plus, l’appel au numéro 8002 1234 est gratuit.
  • Le Kanner-Jugendtelefon : il offre des conseils anonymes, confidentiels et gratuits à destination des enfants et des jeunes en difficultés. Le KJT est joignable au numéro 116 111 ou via l’Online-Help.
  • La police : voici  comment porter plainte contre les auteurs. En cas de Hate Speech, évitez d’appeler le numéro d’urgence de la police 113 (à moins que vous soyez victime de menaces concrètes et répétitives et que vous craignez pour votre vie).
  • Le Centre pour l’égalité de traitement est un service indépendant qui promeut l’égalité de traitement pour tous. En plus de son travail de prévention, le CET aide aussi les victimes de discrimination en les conseillant. Concrètement, le CET apporte des réponses aux questions juridiques, comme faire valoir ses propres droits.

Selon le droit pénal luxembourgeois, le « Hate Speech » est punissable lorsque les deux éléments suivants sont réunis :

  1. Il doit s’agir d’une incitation à la haine ou à la violence, contre une personne physique ou morale, un groupe ou une communauté, qui est discriminé en raison d’un ou de plusieurs des éléments suivants : son origine, sa couleur de peau, son sexe, son orientation sexuelle, son changement de sexe (transgenre), sa situation familiale, son âge, son état de santé, son handicap, ses coutumes, ses opinions politiques ou philosphiques, ses activités syndicales, son appartenance (ou non) supposée ou réelle à une certaine ethnie, nation ou race.
  2. Cette incitation à la haine ou à la violence doit prendre une de ces formes : des propos, des cris ou des menaces dans l’espace public ou en société ; des textes ou de n’importe quel type d’illustrations qui sont vendus, partagés ou publiés d’une autre manière ; des bannières ou affiches dans l’espace public ; ou toute sorte de communication audiovisuelle.

Ne perdons pas de vue que d’autres lois s’appliquent dans d’autres pays, ce qui peut mener à des situations compliquées, surtout sur Internet.

Il est important que vous soyez en possession des preuves de Hate Speech sous forme de captures d’écran. Au Luxembourg, le Hate Speech peut même être signalé en ligne sur la BEE SECURE Stopline. L’équipe de la Stopline vérifie chaque signalement et transfère les contenus illégaux à la police. Il est naturellement aussi possible de porter plainte à la police.

Si vous désirez en savoir plus sur le fonctionement de la BEE SECURE Stopline, lisez l’article « Signaler un contenu illégal – Comment faire preuve de courage civique en ligne?« 

Les acteurs derrière BEE SECURE

Initiée par :

Logo partenaire

Opérée par :

Logo partenaire Logo partenaire

En partenariat avec :

Logo partenaire Logo partenaire Logo partenaire

Cofinancée par :

Logo partenaire