Helpline Stopline

Démasquer les faux profils sur Internet

homme qui cache la moitié du visage derrière un masque
pixabay.com

En octobre 2019, un faux profil a fait beaucoup parler de lui : Pierre Gramegna, le ministre luxembourgeois des Finances, aurait envoyé des messages dans lesquels il vantait les mérites d’un site pour des crédits privés. Il s’agissait d’une escroquerie. Mais, comment reconnaître ces faux profils et quels sont les risques qui les accompagnent ?

Qu’est-ce qu’un faux profil ?

Les faux profils sont des profils falsifiés sur les réseaux sociaux et les plateformes de rencontre contenant de fausses informations (nom, âge) et des photos. La plupart du temps, elles sont utilisées par des personnes pour créer ou imiter une identité. La personne se cache derrière le faux profil comme derrière un masque et se fait passer pour quelqu’un d’autre.

Ces faux profils sont souvent utilisés pour des activités illégales, comme l’envoi de spams ou pour des escroqueries telles que : le phishing, la manipulation et l’exploitation émotionnelles en cas de cyber-grooming ou de catfishing, la collecte de fonds frauduleuse, mais aussi le cyberharcèlement, etc.

Les identités falsifiées sont aussi utilisées pour publier des commentaire critiques sur les réseaux sociaux, car se cacher derrière une fausse identité crée un sentiment d’anonymat et de sécurité lors de la publication de tels commentaires. Les trolls sur Internet, par exemple, ont souvent recours à des faux-profils.

Mettre un terme à la mascarade. Comment reconnaître un faux profil ?

En général, il y a deux types de faux profils : ceux qui imitent une vraie personne et ceux qui représentent une personne fictive.

A. Le premier type de faux profil cherche à imiter une personne réelle. Dans ce cas, les photos, amis et informations du profil original sont utilisés. On peut identifier des profils contrefaits grâce aux caractéristiques suivantes : je reçois des demandes d’ajout en ami d’une personne avec laquelle je suis déjà ami(e) ; le profil a été créé récemment ; il n’y a pas de nouvelles photos par rapport à l’ancien profil de la personne ; le profil partage des contenus étranges, des liens suspects et écrit dans un style impersonnel.

Il existe également des faux comptes qui imitent les pages officielles d’entreprises, de commerces ou de célébrités. Les pages originales de ces personnes ou organisations sont souvent marquées d’un sigle bleu ou d’un autre symbole qui signifie que le réseau social a vérifié l’authenticité et l’identité du profil.

B. Le deuxième type de faux profils présente des personnes fictives. Ces profils peuvent être identifiés par les caractéristiques suivantes : on ne retrouve pas ou peu de photos de la personne ; la photo de profil est une image ou un avatar (par exemple : photo de paysage, de personnage fictif, de voiture, illustration ou autres célébrités) ; concernant le nom : il appartient à une personne fictive ou ressemble à un pseudonyme ; il s’agit d’un nom très commun et difficilement vérifiable ; les informations du profil sont incohérentes et ne correspondent pas à ce que vous savez de la personne, par exemple : lieu de vie ou de naissance particulier, travail qui ne correspond pas aux études (un titulaire de doctorat universitaire qui travaille comme coiffeur), etc.

Toutefois, un profil qui correspond à ces critères peut aussi appartenir à une vraie personne, qui accorde beaucoup d’importance à sa vie privée et qui ne souhaite pas partager beaucoup d’informations ou de photos d’elle. Dans ce cas, il est hautement improbable que la personne vous contacte ou qu’elle vous ajoute en ami alors que vous ne la connaissez pas.

Garder sa vie privée même en ligne

BEE SECURE vous conseille de :

  • ne pas partager trop d’informations ou de photos de vous. Si ces informations sont accessibles à tous, elles peuvent plus facilement être utilisées pour créer un faux profil avec votre identité.
  • ne pas accepter les demandes d’amis sans réfléchir : demandez-vous si vous connaissez vraiment la personne et si vous n’êtes pas déjà ami(e) avec elle.

Si vous n’êtes pas certain(e) de l’identité d’une personne, vous pouvez vérifier si les photos ont déjà été utilisées et d’où elles proviennent. Pour cela, ayez recours à la recherche inversée de Google Image ou d’un autre moteur de recherche d’images comme TinEye. Si vous pensez qu’il s’agit d’un faux profil, signalez-le au réseau social concerné. Ignorez et bloquez le profil et ses demandes. Informez la personne dont le profil a été copié que ces informations ont été utilisés de manière abusive. De plus, vous devez également signaler à vos amis qu’il s’agit d’un faux profil.

De manière générale, il faut agir prudemment sur Internet et ne pas croire tout et tout le monde. BEE SECURE vous conseille de toujours remettre en question les informations que vous trouvez sur Internet à l’aide de ces 3 questions :

  1. Qui se cache derrière l’information ?
  2. La source est-elle digne de confiance ?
  3. Comment les autres médias traitent-ils le sujet ?

BEE SECURE reste à votre disposition si vous avez besoin d’aide ou de plus amples informations. Vous pouvez demander conseil auprès de la BEE SECURE Helpline (Tél. : 8002 1234). Pour signaler des contenus illégaux, adressez-vous à la BEE SECURE Stopline.

Pour en apprendre plus sur le sujet, veuillez découvrir notre campagne actuelle : #checkyourfacts – Ne crois pas tout sur Internet !

 

Sources Chip.de5minutes.rtl.luSaferinternet.at

Les acteurs derrière BEE SECURE

Initiée par :

Logo partenaire

Opérée par :

Logo partenaire Logo partenaire

En partenariat avec :

Logo partenaire Logo partenaire Logo partenaire

Cofinancée par :

Logo partenaire