Helpline Stopline

Coronavirus : comment gérer l’alarmisme et les fausses informations ?

Plateau du jeu "Scrabble" avec des mots comme  : pandémie, coronavirus, panique
Pixabay.com

Les supermarchés vont-ils fermer ? Internet tiendra-t-il le coup ? Les rumeurs au sujet du Covid-19 se répandent plus vite que le virus lui-même. BEE SECURE vous donne quelques astuces pour bien identifier les informations concernant le Coronavirus.

Les fausses informations au cœur de l’épidémie 

Actuellement, aucun autre thème ne fait autant parler de lui dans la société et dans les médias que la propagation du Coronavirus (Covid-19). L’inquiétude de nombreuses personnes provoque notamment la prolifération de rumeurs et de fausses informations. Elles se répandent rapidement, surtout sur les médias sociaux.

Que font les réseaux sociaux et les autres grandes plateformes pour contrer les fausses informations pendant le Covid-19 ?

Google, Facebook ou YouTube tentent de renforcer leur lutte contre la désinformation liée au Coronavirus. En cherchant par exemple « Corona », « Coronavirus » ou « Covid-19 » sur Google ou YouTube, un encadré informatif apparaît directement avec des liens vers l’Organisation mondiale de la Santé (OMS). Facebook essaie de masquer les fausses informations sur le coronavirus à l’aide des algorithmes. Pour ce faire, le site collabore avec les autorités compétentes dans le domaine de la santé et les plateformes de fact-checking (vérification de faits). Toutefois, les « groupes privés » sur les réseaux sociaux, tels que Facebook ou WhatsApp, restent problématiques. Dans ces groupes et tchats, des rumeurs et fausses informations dont l’origine du destinataire ne peut être retracée se propagent de manière incontrôlée. C’est pourquoi on parle aussi de « Dark Social ». Les fausses informations se propagent particulièrement efficacement car elles sont « maquillées » de manière à les rendre plus crédibles : « les médecins constatent… », « un hôpital universitaire met en garde… », « des chercheurs démontrent… ».

Plus que jamais, vérifier les informations aperçues sur Internet

Comment gérer ce flux d’informations ? Où trouver des informations dignes de confiance ? Comment vérifier si une rumeur est fondée ou non ?

BEE SECURE vous conseille de vous poser ces 3 questions simples avant de croire ou de diffuser une information :

  1. Qui se cache derrière l’information ?
  2. La source est-elle digne de confiance ?
  3. Comment le sujet est-il présenté par les autres ?

Ces 3 questions vous permettront, en effet, de faire un premier tri dans les informations reçues, même celles venant de vos proches. Il est, notamment, important de sensibiliser les jeunes à vérifier la véracité des informations présentent dans les médias sociaux.

Il existe des sites web comme CorrectivMimikama ou Snopes qui travaillent sans relâche pour vérifier les informations partagées sur la toile au sujet du Coronavirus et pour les identifier comme « Fait ou Faux ».

Il est également recommandé de :

  • S’informer sur des sites officiels

Vous trouverez des informations officielles au sujet du coronavirus sur les pages suivantes :

En outre, beaucoup de villes communiquent des informations récentes sur leurs sites Internet pour informer les gens des mesures prises dans le pays.

  • Informer et soutenir les enfants

Les enfants et les jeunes ont particulièrement besoin de soutien pour comprendre le thème du Coronavirus et pour pouvoir différencier les nouvelles crédibles des rumeurs dans ce flot d’informations.

Le service de conseil Klick-Tipps.net, le site des éditions Bayard en Belgiquele journal français Midi Libre ou encore le site petitweb.lu proposent une sélection d’articles à destination des enfants au sujet du coronavirus.

  • Ne pas se précipiter pour partager des informations

Les fausses nouvelles se propagent surtout parce qu’elles peuvent être partagées sur les médias sociaux en peu de temps et à grande échelle. Tout comme pour la propagation du Coronavirus, vous pouvez arrêter la chaîne de transmission.

  • Prévenir les autres des fausses informations

Dans la plupart des cas, les informations sur les réseaux sociaux nous proviennent de personnes que l’on connait. Il peut être désagréable de remettre ouvertement en question l’information provenant d’amis ou de proches. Il faut rester correct et bien expliquer ce que sont les fausses informations aux personnes qui les partagent, en vérifiant l’information et en prouvant qu’elles sont infondées.

Pour aller plus loin, consultez notre rubrique dédiée à la désinformation.

 

Texte original de Klicksafe.de

Les acteurs derrière BEE SECURE

Initiée par :

Logo partenaire

Opérée par :

Logo partenaire Logo partenaire

En partenariat avec :

Logo partenaire Logo partenaire Logo partenaire

Cofinancée par :

Logo partenaire